Back to the list

Printable version

Concevoir des événements est un art : rencontre avec Thierry Magne

Thierry Magne raconte des histoires en concevant des univers immersifs uniques. Avec plus de 25 ans d’expérience, il est un concepteur d’événements hors pair qui sait parfaitement s’approprier les univers des Parcs Disney® et transformer les espaces plus neutres. Rencontre avec l’un des chefs d’orchestre qui donne la mesure de nos événements.

Pouvez-vous nous expliquer votre métier ?

THIERRY MAGNE : Je suis concepteur d’événements chez Disney Business Solutions depuis les débuts. Dans chacun d’entre eux, nous racontons des histoires : je les imagine à partir du brief initial, pour ensuite créer le concept et m’entourer des bonnes personnes (metteurs en scène, chorégraphes, musiciens, chefs d’orchestre…). Je suis en quelque sorte moi-même un chef d’orchestre puisque je coordonne toutes ces professions pour assurer la cohérence de l’histoire et de la réalisation finale. Dès l’instant où j’ai l’idée créative, mon travail c’est également de savoir convaincre les gens, les emmener avec moi. Quand je vois les étoiles dans les yeux, c’est gagné ! C’est la partie de mon métier que je préfère.

Comment avez-vous débuté ?

T.M : J’ai commencé à faire de l’événementiel en tant que producteur. En 1992, j’ai travaillé sur l’ouverture de Disneyland® Paris et j’ai ensuite produit le spectacle de La Belle et la Bête. En 2002, j’ai dirigé la production de l’ensemble des festivités liées au dixième anniversaire du Parc Disneyland® où nous organisions 17 événements en deux jours ! Après cette expérience, j’ai décidé de me renouveler et de passer du côté créatif : je suis donc devenu concepteur d’événements.

Comment travaillez-vous pour imaginer un concept original ?

T.M : J’y pense quasiment 24h sur 24 : je me suis même mis un carnet à côté de mon lit pour pouvoir éventuellement noter des idées si elles me viennent pendant la nuit ! Tout peut me donner une idée : écouter la radio, regarder la télévision, me rendre dans une exposition. L’une de nos forces est que nous bénéficions d’une réserve sans fin d’histoires à raconter, grâce aux univers de nos parcs et hôtels. Pour autant nous pouvons tout aussi bien concevoir des événements qui proposent des univers radicalement différents, tout en étant organisés à Disneyland® Paris. C’était le cas pour Electroland : nous sommes allés à Ibiza pour nous inspirer de l’univers du clubbing, mais nous nous sommes dit qu’il fallait ensuite le « disney-iser » en quelque sorte.

À l’origine Walt Disney a toujours été un précurseur dans le domaine des arts graphiques, de la création visuelle ou du son : je pense que s’il était encore en vie ses films seraient accompagnés de musique électro !

Quelles sont les particularités des événements organisés par Disney Business Solutions ?

T.M : Disneyland Paris est une destination unique en Europe : tant au niveau des univers, que des attractions, que des possibilités techniques. Nous avons la chance d’avoir des assets que nous pouvons transformer. Pour Electroland par exemple, notre véritable élément de différenciation c’était la possibilité de vidéo-projeter sur The Twilight Zone Tower Of Terror™, qui fait 55 mètres de haut, et d’accompagner les DJs avec du VJing (des projections vidéo en rythme avec la musique). C’est la dimension de la scénographie qui a rendu l’événement exceptionnel, je pense que même les DJs, qui tournent pourtant dans le monde entier, n’avaient jamais vu une projection de cette ampleur. Nous avons, d’autre part, une réelle force de frappe technique : nos équipes graphiques, nos équipes lumière, nos équipes spectacle sont suffisamment puissantes pour nous permettre de transformer le château de la Belle au Bois Dormant en sapin de Noël pour une soirée si nous le souhaitons.

Quel type de challenge rencontrez-vous dans l’organisation d’événements de cette ampleur ?

T.M : Notre plus gros challenge, c’est de concrétiser ces réalisations au sein des parcs qui accueillent des visiteurs tous les jours. Par exemple pour Electroland, à partir de la fermeture nous avions une heure pour transformer le Parc Walt Disney Studios®. Pour ce qui est des répétitions, elles ont lieu le soir à la fermeture du parc ou la nuit. Et nous devons intégrer à l’environnement du parc tous les éléments techniques nécessaires à la réalisation du spectacle pour ne pas le dénaturer.

Quel est l’événement le plus ambitieux auquel vous avez pu prendre part ?

T.M : Mon plus grand souvenir c’est l’inauguration en 2008 de The Twilight Zone Tower Of Terror™. Nous avions décidé de raconter l’histoire de cet hôtel prestigieux de Los Angeles, le Hollywood Tower Hotel, qui est devenu par la suite la Tour de la Terreur. Nous avions réalisé un mapping géant qui était le premier événement de mapping au monde dans un parc Disney. Ça a marqué les gens qui ont même demandé à revoir ce spectacle, en 2018, pour les dix ans de l’événement ! Ensuite, je dois reconnaître que l’événement Service Award de Novembre 2017 est l’un de mes plus beaux souvenirs. Nous avions convié un orchestre symphonique avec chanteurs et danseurs pour un peu plus d’une heure de spectacle, la soirée était superbe.

Qu’est-ce qui vous inspire en ce moment ?

T.M : Je rêve de collaborer avec un designer italien qui s’appelle Edoardo Tresoldi. Il fait de la sculpture en grillage. Quand il éclaire ses structures on a l’impression que c’est de la 3D ou un hologramme, c’est sublime !


Read as

Back to the list